Garder une foi saine

« Souvenez-vous de ces premiers jours[…]. N’abandonnez donc pas votre assurance[…]. Car vous avez besoin de persévérance […]. Et mon juste vivra par la foi; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.» Hébreux 10.32-39

 

Ce texte met en évidence l’importance de conserver une foi saine (Tite 1.13, 2.1-2) En effet, le juste vit par la foi, signifiant que l’expérience de la vie, le vécu, doit être fondé, motivé et ancré dans la confiance que nous avons en notre Seigneur Jésus-Christ. Or, la vie est jalonnée par des sentiments qui pourraient influencer la nature de la foi dans un cœur pourtant touché par la grâce de Dieu. La peur, la colère, l’amertume, la jalousie ou l’orgueil, l’inquiétude, la surestime ou la sous-estime de soi, l’incertitude,... peuvent motiver le vécu au détriment d’une foi saine. C’est ce qu’avaient vécu ces chrétiens, à force, dans leur marche.

 

La Bible nous invite à nous examiner nous-mêmes pour savoir si nous sommes dans la foi (2Cor.13.5), mettant ainsi l’accent sur la qualité et l’état de celle-ci. La foi saine, c’est celle qui est bien portante, en bonne santé, qui n’est donc pas paralysée, ankylosée ou encore retenue dans son expression ; elle se maintient dans la confiance et la fidélité à Dieu. Pour cela, le chrétien a besoin de persévérance, gardant ainsi le cap au-delà de l’acharnement, l’incompréhension, ou des luttes. Ces choses viennent parfois fragiliser notre assurance, nous rendant quelque peu hésitant, ou pire, endurcis. Or, la fonction principale de la foi, c’est d’être le bouclier (Eph. 6.16) qui nous permet d’arrêter toutes formes de traits enflammés, surtout quand ceux-ci viennent de l’ennemi de notre âme. Néanmoins, deux autres obstacles majeurs peuvent nuire à la qualité de foi désirée par le Seigneur : le fardeau et le péché (Héb. 12.1-3).

Notre  hygiène spirituelle dans le domaine de la foi passe donc par une constante introspection visant à examiner ce qui s’agrippe à notre vie.

 

Nous devons donc rejeter d’une part, tout fardeau, c’est-à-dire tout ce qui finit par peser sur notre âme au point que nous perdions la paix précieuse du Seigneur. Déchargeons-nous sur lui de tous nos soucis, car Lui-même prend soin de nous (1Pier.5.7).

D’autre part, le péché qui parvient si souvent et sans difficulté à nous envelopper doit être rejeté lui aussi en le confessant au Maître qui, a promis de nous purifier dans sa grâce (1Jean 1.9).

Une foi saine, voilà ce qui permet au juste de vivre et d’arracher des victoires.

 

Qu’il en soit fait selon votre foi !

ADRESSE

Assemblée de Dieu du Pays de Grasse

15 rue Paul Goby

06130 Grasse

 

addgrasse@orange.fr

NOS RÉUNIONS HEBDOMADAIRES

Dimanche - Culte : 10h

Mardi - Évangélisation: 19h45

Jeudi - Prière & Étude biblique : 19h45

 

Suivez-nous sur Facebook !