Monteras-tu du désert ?

« Qui est celle qui monte du désert, appuyée sur son bien-aimé ? ... Mets-moi comme un sceau sur ton cœur, comme un sceau sur ton bras… Les grandes eaux ne peuvent éteindre l’amour, et les fleuves ne le submergeraient pas… » Cantique 8.16-17

 

Le désert est une réalité récurrente dans la Bible, évoquant parfois une conséquence à la désobéissance comme dans le cas d’Israël pendant 40 ans, mais en même temps, il atteste d’un contexte où l’écoute et la dépendance à Dieu sont développées. En exemple, nous pensons à Elie, David, Joseph, le Seigneur Jésus-Christ lui-même, se retirant ou amener à se retirer dans les déserts.

 


Bien au-delà du caractère aride ou accablant de la chaleur, dépourvu d’eau et de peuplement, le désert reste un lieu de transformation et donc de passage dans lequel Dieu conduit lui-même, les siens (Osée 2.16-17). Là il parle au cœur, communique l’espérance et un héritage. D’autre part, il y éprouve notre amour, notre attachement (Jérémie 2.2) et nous fait découvrir la puissance et l’efficacité du sacrifice de la Croix (Esaïe 48.20). En effet, Jésus-Christ est le rocher fendu d’où jaillit l’eau qui désaltère notre soif et notre besoin d’expérimenter les largesses de Dieu dans un contexte inculte.

 

Cependant, le désert permanent n’est pas dans la suite logique de l’œuvre du Seigneur et, particulièrement si l’on examine les paroles adressées par les filles de Jérusalem au sujet de la Sulamite. Celle-ci est observée, regardée, peut-être même admirée : elle monte du désert, appuyée sur son bien aimé. Elle est à l’image de l’église, du chrétien tout comme le bien-aimé est le type de Christ. Elle est appuyée sur celui qu’elle aime, encouragée à porter la marque de cet amour comme un sceau sur le cœur, sur le bras.

 

Avons-nous besoin de monter du désert ? Sur qui sommes-nous appuyés ? Avons-nous ce sceau sur le cœur c’est notre consécration, sur le bras c’est notre service ? Ce que nous sommes tout entièrement est-il dans la direction d’une relation étroite et profonde avec celui que nous aimons plus que tout, notre Seigneur Jésus-Christ ? (Jean 15.9-10)

 

Rien ne peut éteindre cet amour, il est insubmersible, c’est la fidélité de notre Dieu. Il est avec nous dans le désert et nous invite à monter, quitter l’aridité et à entrer dans la réalité d’une vie bénie et épanouie, riche d’expériences qui donnent gloire à son Nom. Alors, sans plus tarder, nous appuyant avec foi sur les promesses et la présence de notre Seigneur bien-aimé, montons du désert et scellons notre amour à son égard. Sanctifions dans nos cœurs Christ le Sauveur !

ADRESSE

Assemblée de Dieu du Pays de Grasse

15 rue Paul Goby

06130 Grasse

 

addgrasse@orange.fr

NOS RÉUNIONS HEBDOMADAIRES

Dimanche - Culte : 10h

Mardi - Évangélisation: 19h45

Jeudi - Prière & Étude biblique : 19h45

 

Suivez-nous sur Facebook !